Pour un traitement de la névralgie du nerf trijumeau

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que la névralgie du trijumeau (la « névralgie ») est une pathologie affectant le nerf trijumeau et provoquant des douleurs chroniques, brèves et sporadiques au niveau du bas du visage et dont l’incidence annuelle serait de 10 pour 100 000;

B. considérant que les causes précises de la névralgie sont inconnues, mais qu’une altération de la myéline autour du nerf trijumeau serait un facteur déclenchant probable;

C. considérant que les options thérapeutiques se limitent à l’administration de médicaments anticonvulsivants ou bien au recours à des opérations chirurgicales telles que la décompression microvasculaire, l’électrocoagulation ou la radiochirurgie, qui ont une efficacité relative (50 % de guérisons complètes suite à une radiochirurgie) et qui peuvent avoir des effets secondaires graves, comme une perte de sensibilité au niveau du visage, voire, dans le cas de la décompression, le décès ou la surdité dans moins de 1 % des cas;

1. encourage la Commission à soutenir la recherche d’un traitement de la névralgie ou d’améliorations des traitements actuels, notamment des procédures chirurgicales.

Recent Posts