À la suite d’un vote où la majorité requise n’à pas été atteinte, la Commission va généraliser l’usage des phosphates alimentaires dans les « kebabs ». Et ce, au mépris de la santé des consommateurs puisque ces additifs sont responsables d’une hausse des maladies cardiovasculaires.

Les députés Front National du Parlement européen ont soutenu, ce mercredi 13 décembre 2017, une objection qui s’opposait à cette autorisation des phosphates.

Aujourd’hui la Commission a les mains libres pour le faire !

Les phosphates alimentaires vont permettre de casser les prix d’un secteur qui souffre déjà d’une mauvaise réputation, où les viandes sont majoritairement de mauvaise qualité, saturées en graisses, et en provenance d’abattoirs halal.

Généraliser l’autorisation de ces additifs, c’est aussi donner une prime aux mauvaises habitudes alimentaires, à l’obésité et au surpoids.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts