Question écrite de Jean-François Jalkh, Député français membre du groupe ENL au Parlement européen :

Les conséquences du retrait américain de l’accord de Vienne de 2015 sur le nucléaire iranien posent, à mon avis, deux questions.

1. La Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères peut-elle assurer les parlementaires européens de l’efficacité des mesures dérogatoires mises en place pour contrer l’extraterritorialité du droit américain?

2. Tout sera-t-il mis en œuvre pour protéger les intérêts des entreprises européennes souhaitant poursuivre leurs activités en Iran?

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts