Communiqué de presse de Philippe LOISEAU et Jacques COLOMBIER

Après d’importants retards, la commission Agriculture et développement rural du Parlement européen a voté aujourd’hui à Bruxelles en faveur du règlement de la Politique agricole commune, les plans stratégiques. Ce nouveau règlement prévoit les règles applicables au secteur pour la période 2021-2027, et s’avère donc décisif pour le futur des agriculteurs européens.

Alors qu’il était acquis que le texte ne pouvait être adopté définitivement par l’institution avant les élections prochaines, la logique parlementaire aurait dû conduire à l’annulation de ce vote. Faisant preuve d’une particulière obstination, les eurodéputés LR, centristes et socialistes en tête, se sont permis de décider de la philosophie du futur de l’agriculture européenne à la place de leurs successeurs.

Cet entêtement a abouti à l’adoption d’un texte marqué tant par la précipitation que par son absence totale de solution quant aux vrais problèmes du monde agricole. Il est inutile de négocier l’adoption de règles d’une telle importance en l’absence d’un cadre financier clair, qui déterminerait enfin les crédits dont bénéficieront les agriculteurs. La baisse des aides, proposée par la Commission et implicitement acceptée par ce vote, est une nouvelle preuve du refus européen de considérer le secteur comme stratégique pour l’avenir, quitte à le laisser sombrer dans une situation qui ne s’annonce que plus désastreuse.

Les députés du RN, Philippe LOISEAU et Jacques COLOMBIER, ont rejeté ce texte, afin de laisser la possibilité aux élus suivants de bâtir sereinement un système efficace de protection et de garantie des revenus pour les agriculteurs européens, et par eux, d’assurer la survie de l’ensemble de nos zones rurales.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts