Question de Dominique Martin (ENF) à la Commission européenne.

La Commission a décidé de recruter 97 agents de sécurité et de protection armés le 30 août 2018. La Commission emploie déjà 850 gardes de sécurité privés.

Pourquoi la Commission ne fait-elle pas confiance aux autorités nationales de police pour protéger ses bâtiments et son personnel des attaques terroristes ?

Sachant que le Parlement européen affecte 6 millions d’euros pour les dépenses de chauffeurs de son Secrétariat général, quel est le budget affecté en 2018 par les institutions européennes pour la sécurité de leurs infrastructures et de leur personnel ?

L’affaire Benalla en France a montré que la création d’auxiliaires de police parallèles crée une confusion de rôles malsaine vis à vis des autorités de police nationales. Pourquoi la Commission juge nécessaires que ses fonctionnaires soient armés alors qu’elle souhaite que les citoyens européens ne le soient pas ?

https://epso.europa.eu/apply/job-offers/competition/3221/description_fr ; https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=OJ:C:2018:305A:FULL&from=EN

https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/aar-hr-2016_en_0.pdf

6 202 300 euros http://publications.europa.eu/resource/cellar/7d82d6f4-1c53-11e8-ac73-01aa75ed71a1.0009.03/DOC_1

https://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3458814/2018/07/31/L-affaire-Macron-Benalla-laissera-des-traces-profondes.dhtml

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts