Sur la protection des zones de frai du bar dans le golfe de Gascogne

Le 13 décembre dernier, afin de protéger les stocks déclinant sur la façade Atlantique de la France, la Commission européenne a décidé d’interdire aux pêcheurs récréatifs de conserver les bars capturés.

Ils doivent désormais remettre tous les bars à l’eau, sous peine de fortes amendes, alors qu’ils étaient encore autorisés l’an dernier à pêcher un poisson par jour, hors période de reproduction.

Certains pêcheurs artisanaux, tels que les ligneurs, s’inquiètent également des mesures qui pourraient à leur tour les frapper.

Les pêcheurs de plaisance et les pêcheurs artisanaux constatent cependant que les stocks de bar ne pourront pas être rétablis tant que les gros chalutiers seront autorisés à pêcher dans les frayères du golfe de Gascogne, alors que ces zones de reproduction sont indispensables pour repeupler la façade Atlantique de bars, que ce soient au-dessus ou au-dessous du 48e parallèle.

Sachant que la période de frai du bar dans le golfe de Gascogne s’étend de décembre à février, la Commission va-t-elle interdire la pêche du bar dans les frayères durant cette période ?

Recommended Posts