Sur le projet d’impôt européen

Proposition de résolution de Sophie Montel et Florian Philippot

Le Parlement européen,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant qu’à la suite du Brexit, les États contributeurs nets au budget de l’Union européenne verront leur participation augmenter;

B. considérant qu’une récente conférence interparlementaire sur l’avenir du financement de l’Union a fait resurgir l’idée d’un impôt européen afin, notamment, de financer la crise des migrants, qui a déjà mobilisé 10,5 milliards d’euros dans les budgets 2015 et 2016;

C. considérant que les prélèvements obligatoires se sont déjà considérablement alourdis depuis la crise;

D. considérant que l’Union européenne ne peut pas à la fois imposer aux États membres une austérité insensée et en même temps accroître son budget;

E. considérant qu’il est aussi envisagé d’accroître les compétences de l’Union en matière de lutte contre le terrorisme et d’opérations militaires;

1. demande à la Commission et au Conseil de proposer une refonte des participations des États contributeurs nets afin que leur contribution nette soit la plus proche de zéro;

2. exige que tout projet d’impôt européen soit abandonné et que les compétences en matière de lutte contre le terrorisme et d’opérations militaires restent exclusivement entre les mains des États membres.

Recent Posts