Les juges de la Cour de « justice » de l’Union européenne (CJUE) viennent de rendre un arrêt défavorable aux mesures anti-dumping qui visaient les biocarburants à base d’huile de palme, issus de déforestations massives, principalement importés de Malaisie et d’Indonésie.

Cette décision, qui prouve une fois de plus la collusion des instances bruxelloises avec les sphères du mondialisme, est une atteinte majeure aux intérêts de nos producteurs de colza.

En effet, dépendant à plus de 70% de sa conversion en biocarburants, la filière colza joue également un rôle croissant dans l’alimentation du bétail, permettant ainsi de réduire quelque peu l’importation de soja OGM. Une telle décision pourrait entraîner la disparition totale de la filière colza dans notre pays.

Qu’ils soient juges de la CJUE ou fonctionnaires de la Commission, il faut en finir au plus tôt avec les eurocrates et mettre fin à cette imposture qu’est l’Union européenne.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts