Non à la destruction du patrimoine religieux !

La désertification de nos campagnes provoque de nombreux désastres, parmi lesquels la lente disparition de nos édifices religieux. Oui, la France des 36.000 clochers ne sera bientôt plus, reléguée dans le carnet d’images d’un passé heureux. Chez nous, en Meurthe-et-Moselle, des édifices religieux sont menacés de disparition pure et simple, car les communes n’ont plus les moyens nécessaires à l’entretien d’églises qui ne rassemblent plus les foules.

Les projets les plus fous sont donc envisagés, ainsi de l’idée de transformer en grande surface l’église Saint-François d’Assise de Vandoeuvre ! Et pourquoi pas, pendant qu’on y est, redonner une nouvelle vie à ces bâtiments qui réunissaient autrefois des villages entiers, en renonçant à leur vocation spirituelle !

Pendant que les mosquées prolifèrent, nos églises sont désacralisées puis transformées en temples marchands !

Que des projets de transformation des églises en bâtiments mixtes, partiellement cultuels et accueillant des évènements culturels appropriés au lieu, soient envisagés n’est pas choquant. En revanche, la désacralisation d’église située dans des bassins de population importants, comme c’est le cas pour Saint-François d’Assise à Vandoeuvre, est inadmissible.

Recommended Posts