Communiqué de presse de Sylvie Goddyn et Jean-François Jalkh

L’étude menée notamment par l’INRA et le CEA sur l’additif alimentaire E171, dioxyde de titane sous forme de nanoparticules, confirme le bon sens des élus Front national au Parlement européen. Cette étude scientifique qui démontre que ces nanoparticules pénètrent l’organisme et ont un potentiel cancérigène est probablement annonciatrice d’un futur scandale sanitaire. Ceci est d’autant plus scandaleux que l’additif E171 n’est pas indispensable et qu’il est principalement utilisé dans des produits très consommés par les enfants.

Dans le cadre du règlement sur les nouveaux aliments, les députés européens FN de la commission ENVI avaient en effet proposé dès octobre 2014 que les nanoparticules fassent l’objet d’une règlementation spécifique en l’absence d’études prouvant leur innocuité, ce qui a été refusé.

Une fois de plus, ce qui semble être une anecdote révèle la nocivité de l’Union européenne et des eurobéats que sont les Républicains et le PS, votant main dans la main des règlementations inadaptées si ce n’est dangereuses. Il est plus que temps de mettre en place en Europe une nouvelle coopération des peuples et des nations en recouvrant notre souveraineté.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts