Sur la lutte contre le terrorisme et la Déclaration de Nice

Le 29 septembre, se tenait à Nice la Conférence Euro-Méditerranéenne sur la prévention de la radicalisation en présence de M. King, commissaire européen chargé des questions de sécurité. Dans la déclaration finale, les maires réclament un nouveau fonds européen pour soutenir la sécurisation des espaces publics dans leurs villes. M. King a annoncé une dotation de 100 millions d’euros cette année pour le Fonds sécurité intérieure, dont 10 millions dédiés à la sécurisation des espaces publics. Face à la multiplication des attentats, ces montants apparaissent dérisoires, alors que la Commission consacre plus de 3 milliards d’€ au Fonds asile, migration et intégration et près de 700 millions d’€ d’aide humanitaire d’urgence, principalement destinés à la prise en charge des immigrés…

Quelles décisions la Commission prendra-t-elle en réponse à la Déclaration de Nice et quels types de projets relatifs à la sécurisation des espaces publics compte-t-elle soutenir ? Plutôt que de multiplier à l’infini les dispositifs de sécurité urbains, de promouvoir les cellules de dé-radicalisation inefficaces, et d’alimenter les associations pro-immigration, ne convient-il pas d’utiliser ces fonds pour accroître les moyens matériels et humains nécessaires à l’inversion des flux migratoires et à l’éradication de l’idéologie islamiste en Europe ?

Recent Posts