Alors que la loi alimentation, visant à mieux rémunérer les agriculteurs, vient d’être adoptée par l’Assemblée Nationale après plus d’un an et demi de discussions, celle-ci suscite déjà controverses et réticences !

En effet, le dispositif prévoyant l’encadrement des promotions et l’augmentation de 10% du seuil de revente à perte pour les distributeurs, aura pour seul effet d’augmenter les prix pour le consommateur, et donc les marges pour la grande distribution.

Alors qu’il aurait simplement fallu donner plus de poids au secteur agricole dans les négociations des prix de vente de leurs productions, le Ministre de l’agriculture tente de faire croire que cette nouvelle loi permettra, par un mystérieux ruissellement, de mieux rémunérer les producteurs !

Cette théorie est soit le fruit d’une profonde ignorance du fonctionnement de la grande distribution, soit le fruit d’une complaisance du pouvoir envers elle…

Encore une fois, agriculteurs et consommateurs seront les victimes de l’incompétence de nos gouvernants et de la politique ultralibérale de consommation, idolâtrée par le macronisme.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts