Corinna Cretu, la Commissaire européenne à la politique régionale de nationalité roumaine, a déclarée le 8 novembre 2018 être « fière de travailler pour son pays et d’avoir augmenté de 10% les fonds régionaux pour la Roumanie » de 2021 à 2027.

Elle a donc une ambition européenne solide. Pour nourrir cette ambition, Bruxelles aura alloué plus de 100 milliards d’euro dont environ 10 milliards pour le Fonds social européen à la Roumanie de 2007 à 2027.

Ainsi, le périphérique de Bucarest et 4 hôpitaux sont en voie de construction1, avec l’aide de l’Europe d’origine majoritairement allemande, française ou italienne : 300 millions d’euros par hôpital et 1,3 milliard pour le périphérique, soit 2,5 milliards.

En France, des maternités et des dizaines de centres hospitaliers sont fermés ou menacés comme à Altkirch, Vierzon ou Saint-Lô, pour économiser 1 milliard d’euro.

Pourquoi des hôpitaux sont fermés en France pour payer la construction d’hôpitaux en Roumanie ?

Pourquoi la construction d’autoroutes en Roumanie, financée notamment par les français et les allemands (1,4 milliard), a été confiée à un groupe américain ?

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts