Sur l’épidémie d’entérovirus D68

L’entérovirus D68, identifié en 1962, est l’un des quelque 100 entérovirus non-polyo. Il cause, notamment chez l’enfant, des infections respiratoires de gravité variable, mais pouvant entraîner également des complications neurologiques.

Dans une évaluation de risque en date du 8 août 2016, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies note une recrudescence des infections à l’entérovirus D68 depuis avril 2016, notamment en France, au Danemark, en Espagne et au Royaume-Uni, où 38 cas auraient été confirmés en 2016. Ces constatations ont effectivement conduit le centre à intensifier sa surveillance dudit virus.

Aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention, une pathologie rare dite «acute flaccid myelitis» a été identifiée en 2014 avec 120 cas en novembre 2016 et une forte corrélation avec l’entérovirus D68 a été également établie.

1. La Commission, à travers le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, compte-t-elle mener des investigations complémentaires sur la recrudescence des infections à l’entérovirus D68 et son lien possible avec des maladies neurologiques graves, en particulier avec «l’acute flaccid myelitis»?

2. La Commission préconise-t-elle une déclaration obligatoire ou bien un système de surveillance renforcé pour les infections à l’entérovirus D68?

Recent Posts