Le Parlement européen refuse de se pencher sur notre proposition consistant pourtant à aider les chômeurs européens !

À se demander quels sont leurs intérêts ! Les citoyens européens ou les flux financiers ?

Quelle était l’idée de notre proposition ?

Puisque les entreprises embauchent des étrangers non-européens “soi-disant” pour une question de compétences… Nous envisagions que ces sociétés proposent des formations pour nos chômeurs ! Notamment via un Fond.

Dans des proportions raisonnables et en excluant les PMI-PME qui n’ont pas les ressources nécessaires, cela permettrait de combattre ce fléau.

Exemple : Une entreprise embauche en Europe 500 salariés étrangers non européens.

Elle devrait former l’équivalent de 10% : 50 européens.

Ainsi, à la prochaine vague de recrutement, elle embauchera peut-être 450 étrangers et 50 européens.

Ce n’est pas suffisant mais, tout en respectant les Traités, cela permettrait petit à petit à de plus en plus de Français de retrouver du travail.

Apparemment, cette idée ne plait pas à l’Union européenne…

Honte aux technocrates de Bruxelles et aux députés de la droite, comme de la gauche.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts