Editorial de Gilles Lebreton, Chef de la délégation française des élus ENL paru sur « La lettre de la Délégation française » du 13 décembre 2018 :

Pour recevoir les lettres de la délégation : cliquez ici

Lors du vote du rapport Hohlmeier / Stevens sur la lutte contre le terrorisme, le Parlement européen, dans sa majorité, a une fois de plus fait la preuve de sa lâcheté et de sa bêtise.

Ainsi, de la GUE (de M. Mélenchon) au PPE (de M.Wauquiez) , en passant par les socialistes, les Verts et la ALDE ( de M. Macron) les députés européens, dans leur majorité, ont successivement refusé :

– de reconnaître que le discours religieux extrémiste dangereux est un problème principalement musulman ;

– de maintenir les dérogations pour certains États en matière de sécurité, eu égard aux dispositions des Accords de Schengen ;

– d’allonger la durée de conservation des données à caractère personnel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Ce vote, intervenu au lendemain même du tragique attentat islamiste et criminel de Strasbourg dont nombre d’entre nous ont été les témoins directs, nous pousse davantage vers l’écœurement à l’égard de l’Union européenne.

Le Parlement européen aura une fois de plus démontré, dans sa majorité, qu’il préférait le parti du renoncement face au péril islamiste.

Plus que jamais, il est temps de renverser l’édifice.

Gilles Lebreton
Chef de la Délégation Française

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts