Question de Dominique Martin (ENF) à la Commission européenne.

Le 17 juillet 2018, la Commission de Bruxelles a signé un traité de libre-échange avec le Japon. Tokyo a obtenu une levée des droits de douane sur ses voitures alors que les Japonais n’achètent quasiment pas de voitures étrangères.

Depuis dix ans déjà, la France importe plus de voitures qu’elle n’en exporte. À la fin juin 2018, le solde commercial de la construction automobile en France est déficitaire de 9 milliards d’euros par an alors qu’il était positif de 10 milliards en 2000.

Suite à l’entrée des pays de l’Est dans l’Union Européenne, de nombreuses lignes de production ont été délocalisées en Slovaquie, Tchéquie (PSA) ou Slovénie, Turquie (Renault) entraînant une perte de 240 000 emplois en Europe de l’Ouest. Ainsi fin 2017, Renault et Peugeot comptaient en France 115 500 employés. C’est 80 000 salariés de moins qu’en 2006. On a produit en France seulement 2,2 millions de véhicules en 2017 contre 3,5 millions en 2007.

Quelles mesures la Commission va engager pour compenser les pertes d’emploi dans la construction automobile en France dues aux importations et à l’élargissement décidé par Bruxelles ?

1] https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/07/17/donnees-personnelles-accord-historique-entre-l-union-europeenne-et-le-japon_5332715_3214.html

Entre 250.000 et 450.000 par an https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/0301988910361-la-deprimante-balance-commerciale-de-lautomobile-francaise-2196715.php

http://ccfa.fr/wp-content/uploads/2018/01/Analyse_Statistiques_2017_FR.pdf

Peugeot 108,208, Citroën C1, C3

Twingo

Clio

entre 2005 et 2014 http://ccfa.fr/wp-content/uploads/2018/01/Analyse_Statistiques_2017_FR.pdf

respectivement 47 700 et 67 800 salariés http://frenchcocorico.com/voitures-made-in-france-en-2018/

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts