Alors que les agriculteurs français et européens traversent une situation de plus en plus dramatique, le Parlement européen, comme le montre l’ordre du jour de la dernière session plénière, ne donne pas vraiment l’impression d’accorder de l’importance à l’agriculture européenne !

En effet, deux rapports sur l’agriculture étaient débattus puis votés à Strasbourg. Ils ont tous deux été relégués en fin de journée, à des heures où l’on entend les mouches voler dans l’hémicycle. Les deux sujets étaient pourtant cruciaux : l’un vise à réduire la dépendance de nos éleveurs aux produits importés, l’autre à défendre les spécificités de l’agriculture biologique.

Il est honteux de voir que l’Europe préfère discuter de « l’égalité des sexes dans le secteur des médias », ou encore donner des leçons de morale aux Philippines sur « des cas de violation des droits de l’homme ». Les priorités de l’Europe sont ici très clairement annoncées…

Au moment où nous abordons la réforme de la PAC, cette attitude des institutions européennes ne nous laisse malheureusement pas espérer une franche évolution pour le bien de nos agriculteurs.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts