Sur le financement des ONG et immigration clandestine

Nos territoires européens sont le théâtre, depuis plusieurs années déjà, de grands mouvements de populations qui se traduisent par une immigration massive et incontrôlable dont les conséquences à court, à moyen et à long terme sont incalculables. Un certain nombre d’ONG humanitaires européennes contribuent malheureusement à ce phénomène de façon importante et se rendent complices de cette situation à l’aune d’une approche émotionnelle, partagée d’ailleurs par une partie des États membres, purement centrée sur le respect des Droits de l’homme, sans tenir compte des conséquences souvent mortelles de leurs actes pour les migrants eux-mêmes. Cette vision fort louable tend toutefois à montrer ses limites, et il s’agit désormais d’œuvrer à une véritable approche politique fondée avant tout sur les intérêts et la seule responsabilité des États européens. À cet effet, il serait bon que les ONG financées indirectement par les contribuables européens soient privées de fonds s’il est avéré qu’elles contribuent activement à ce phénomène migratoire.

La Commission européenne peut-elle s’assurer que les fonds européens n’aillent pas en direction d’ONG impliquées dans le soutien actif à l’immigration clandestine ?

Recent Posts