Europe : Macron, à contre-sens de l’histoire, en syndic de faillite de l’euro-mondialisme

Alors que le Brexit rend au peuple britannique des perspectives de sécurité et de croissance.

Alors que les peuples européens sont désormais vent debout contre la submersion migratoire programmée par le duo Merkel-Juncker, comme vient de le démontrer le peuple allemand.

Alors que les traités commerciaux conclus par l’Union européenne mettent en péril nos agriculteurs, nos entrepreneurs, nos salariés.

Emmanuel Macron, faisant fi des réalités les plus criantes, s’est engagé dans une fuite en avant européiste visant à supprimer, à terme, le droit des peuples et l’existence même des nations.

L’Europe projetée par Emmanuel Macron, c’est celle qui remet les clés du pouvoir à la technocratie, aux lobbies, à la finance mondiale.

Toutes les créations qu’il propose, de la défense au numérique, en passant par l’européanisation de l’élection du Parlement européen sont un déni de l’intérêt vital des peuples européens.

Chacun de ces projets verront un pouvoir supra-national s’imposer sans le moindre contrôle démocratique, dans les seuls intérêts de la caste qui a porté Macron au pouvoir.

Le dramaturge marxiste allemand Bertold Brecht établissait qu’il fallait changer de peuple lorsque celui-ci ne convenait plus au pouvoir en place.

Avec Macron, il suffira désormais de le faire disparaitre.

Recent Posts