Sur les espèces aquatiques envahissantes

Les espèces invasives sont une des causes principales d’altération de la biodiversité aux termes de l’article 8, paragraphe h, de la Convention de la diversité biologique (ONU, 1992). L’Union européenne impose le contrôle des espèces exotiques invasives au titre, notamment, des directives 92/43/CEE et 1143/2014/UE.

En effet, en Europe, le nombre d’espèces invasives exotiques a augmenté de 76 % entre 1970 et 2007, du fait de l’intensification des échanges internationaux.

L’aquaculture constitue l’un des principaux facteurs d’introduction d’espèces aquatiques exotiques. Le règlement 708/2007/CE régit les mouvements des espèces aquatiques exotiques pour l’aquaculture.

Cependant, le commerce de poissons exotiques destinés aux aquariums est une source croissante de contamination. Il ne fait l’objet d’aucune réglementation ou système de traçabilité.

Ce marché représentait, pour les poissons d’eaux de mer, 135 millions d’euros de 2000 à 2011 en croissance annuelle de 3,1 % depuis 2004. Il concerne une centaine d’espèces importées essentiellement d’Indonésie (53 % des importations avec les États-Unis) et parfois d’identification difficile même pour les spécialistes («Marine ornamental fish imports in the European Union: an economic perspective», Fish and Fisheries, 2016).

La Commission entend-elle réglementer le marché susvisé, notamment pour améliorer la traçabilité des espèces importées sur le territoire de l’Union européenne ?

Recent Posts