La situation de l’élevage de porcs est redevenue très tendue. Cette crise n’en finit pas et n’est une surprise pour personne sauf pour ceux qui sont chargés de notre politique agricole. La multiplication des pseudo-plans d’urgence, tant à l’échelon national qu’européen, montre l’aveuglement surréaliste dont font preuve nos gouvernements.
Stephane Le Foll avait promis un porc à 1,40 euro le kg quand on sait que la moyenne des porcheries françaises est rentable à partir de 1,55 euro le kg.

Cependant, les industriels continuent d’acheter et de vendre le porc à des prix scandaleux. Ces derniers se disent confrontés à la concurrence étrangère et refusent d’appliquer les accords avec les éleveurs.

Il est temps de réagir. L’élevage fait travailler près de 900 000 personnes en France. Il est indispensable de construire une alternative viable à la situation actuelle.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts