D’après la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, 2018 a été marquée par un record de sauvetage de migrants tentant de rejoindre l’Angleterre. Avec une augmentation de 12 % de plus qu’en 2017, le nombre d’opérations s’est élevé à 1456, pour 3753 personnes secourues, soit autant de drames évités.

Bien qu’il ne soit pas question de laisser périr des êtres humains, la première des humanités serait au contraire de les dissuader d’affronter un périple où l’issue potentiellement mortelle est à redouter.
A ce titre, la responsabilité des 23 décès survenus l’année dernière incombe directement à l’Union européenne et à sa folle politique d’immigration, soutenue par des ONG « humanitaires » jouant plus un rôle de mafias de passeurs que de secouristes. On laisse ainsi croire aux aspirants clandestins l’illusion d’un eldorado français ou européen.

Pour stopper cette vague migratoire que les Français refusent, seule une politique de fermeté à l’image de celle appliquée en Australie pourra mettre un terme à ces drames humains dans la zone Manche/mer du Nord comme en Méditerranée. Appliquons dès à présent en France un « NO WAY » australien qui annihilera toutes velléités de traversée !

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts