Sur les dangers de la lumière bleue

En Europe, les citoyens passeraient en moyenne sept heures par jour devant un écran sans compter l’utilisation du téléphone portable. Depuis plusieurs années, les LED (diodes électroluminescentes) se sont glissées dans les smartphones, télévisions et ordinateurs. La consommation d’électricité est faible et l’éclairage de forte intensité.

Or, beaucoup contiennent une part importante de lumière bleue pouvant causer des risques pour la santé. La lumière bleue est un facteur de risque de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Elle provoque des troubles du sommeil et perturbe les cycles et elle participe au développement de la cataracte. Pour les plus jeunes et notamment pour les moins de 14 ans, elle est encore plus dangereuse, car la filtration par le cristallin n’est pas optimale.

Quelles mesures la Commission peut-elle prendre avec les États membres afin de prévenir les risques de la lumière bleue et engager des recherches sur des solutions pour lutter contre ces dangers ?

Recent Posts