Le Parlement européen s’est exprimé, le mercredi 14 mars, sur le cadre futur des relations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Les forces européistes se sont liguées contre le Royaume-Uni afin de l’empêcher de retrouver sa pleine liberté. Il ne s’agit donc pas d’organiser le cadre d’une relation future avec un pays souverain mais de punir un « traître » au dogme d’une Union toujours plus fédéraliste.

Les députés FN au Parlement européen ont rejeté ce texte. Ils ont toutefois soutenu, comme chaque fois, nos intérêts stratégiques. Ainsi pour la pêche par exemple, où les députés FN ont voté en faveur d’un accès mutuel : ils ont défendu les pêcheurs français en conditionnant l’accès des Britanniques à notre marché au respect des intérêts légitimes de nos pêcheurs.

Les députés du Front national au Parlement européen appellent donc l’Union à changer de cap. Les peuples se réveillent partout en Europe : construisons ensemble un système basé sur la coopération volontaire entre les peuples libres et les nations souveraines !

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts