Communiqué de Steeve Briois suite au déclenchement sans précédent par la Commission européenne d’une procédure contre le gouvernement polonais

La Commission européenne a déclenché Mercredi 20 Décembre une procédure sans précédent contre le gouvernement polonais, en activant l’article 7 du traité de Lisbonne, débouchant sur la suspension du droit de vote de la Pologne au sein du Conseil de l’union. En cause : la réforme constitutionnelle menée par le gouvernement polonais qui modifie le mode de désignation des juges à la Cour constitutionnelle.

La Commission européenne ne recule devant rien pour contraindre la Pologne à renoncer à l’application de ses réformes pourtant parfaitement conformes au droit polonais !
Cette décision scandaleuse est une menace supplémentaire envers tous les pays qui osent engager le bras de fer légitime contre l’absolutisme de l’Union européenne et démontre ses graves dérives arbitraires génératrices de conflits !​

Aujourd’hui la Pologne, demain la Hongrie puis l’Autriche : autant de pays courageux résistant aux fondements d’une Union européenne libre-échangiste, immigrationniste, créatrice de chômage et de déficits.​

Avec tous nos partenaires européens, œuvrons ensemble pour mettre en place une Europe des Nations souveraines !

Recent Posts