La Commission européenne ne protège pas de la submersion migratoire, elle l’organise !

La Commission européenne vient de publier un communiqué de presse détaillant « les futures étapes d’une politique migratoire et d’asile » de l’Union européenne. Dans ce texte, sont détaillées les volontés claires de Bruxelles de ne pas défendre nos frontières face à un afflux toujours plus importants de « migrants » économiques, et même maintenant d’aller les chercher.

Le commissaire pour la migration Dimitri Avramopoulos avait déjà annoncé les intentions de la Commission lorsqu’il a déclaré, en mars 2017, que « l’Europe va avoir besoin de 6 millions d’immigrés ». Le plan qui vient d’être dévoilé montre que cette véritable submersion migratoire sera en partie légale et organisée par l’UE, au lieu d’être seulement constituée de clandestins comme ceux qui arrivent par millions sur notre continent depuis plusieurs années maintenant. Car, contrairement à ce que semblent croire les bureaucrates bruxellois, les immigrations légale et illégale ne s’annulent pas : elles se cumulent !

Pour ce faire, le plan comprend des dispositions permettant d’aller chercher les migrants directement en Libye, un nouveau programme de « réinstallation » – en vérité d’implantation forcée de migrants clandestins dans des pays qui n’en veulent pas – et la mise à disposition de 500 millions d’euros, provenant comme toujours des impôts des citoyens, pour faciliter le déplacement des clandestins vers nos communes et campagnes.

L’Union européenne a de nombreuses fois prouvé qu’elle créait toujours plus de problèmes et qu’elle était incapable de les résoudre ensuite. Avec ce plan, elle abdique définitivement toute ambition prétendue de protéger nos frontières, nos emplois, notre sécurité et l’avenir des peuples d’Europe.

Recent Posts