Sur le commerce international et la résistance aux antibiotiques

Les antibiotiques sont utilisés dans le monde dans les élevages de bétail et, selon l’Agence européenne des médicaments, la colistine est le cinquième antibiotique le plus utilisé pour l’élevage de bétail (6,1 %).

En outre, la réglementation de l’usage des antibiotiques dans les élevages de bétail varie considérablement dans les États tiers qui sont des partenaires commerciaux des États membres. Ainsi, selon le journal Bloomberg (15 décembre 2016), l’agriculture chinoise, en particulier l’aquaculture, recourrait de façon massive aux antibiotiques, provoquant une augmentation des cas d’antibiorésistance: ainsi, une étude menée entre 2006 et 2011 démontrait qu’un tiers des produits de mer testés à Shanghai contenait des salmonelles, dont 43 % étaient antibiorésistantes. Les conséquences du changement récent de législation sur la colistine dans ce pays restent difficiles à évaluer.

La Chine est un partenaire commercial important de l’Union européenne, dont les États membres importent une part minoritaire mais non négligeable de produits de la mer.

1. La Commission préconise-t-elle l’instauration de normes pour les accords commerciaux avec des États tiers prenant en compte la réglementation de l’usage des antibiotiques ?

2. La Commission compte-t-elle mener des investigations complémentaires sur les produits de l’agriculture chinoise et sur le risque sanitaire induit pour les Européens ?

Recent Posts