Chassé par la porte, le sulfoxaflor revient par la fenêtre et continue à tuer les abeilles !

La Commission européenne a proposé de rehausser les teneurs maximales de 17 substances actives dans les produits agricoles, dont le sulfoxaflor, molécule qui tue les abeilles. Les taux de résidus autorisés de sulfoxaflor seraient ainsi multipliés par 200 dans les feuilles de vigne et les espèces similaires et multiplié par 6 dans les artichauts. J’ai donc une nouvelle fois déposé une objection contre ce produit.

Comme ma précédente objection sur l’autorisation du sulfoxaflor en octobre 2015, la commission Environnement du Parlement européen a rejeté ma demande pour des raisons bassement politiciennes puisqu’il s’agit de maintenir le « cordon sanitaire » autour du groupe Europe des Nations et des Libertés, au détriment de l’intérêt général et de la survie des pollinisateurs.

Recommended Posts