Cette semaine, Bruxelles se positionnait sur les Lignes Directrices pour l’Emploi ou comment augmenter le pouvoir d’achat des citoyens. Fer de lance de sa campagne, Macron avait d’ailleurs promis une augmentation, notamment par la baisse des cotisations sociales. Qu’en est-il ?

D’un côté, on note un gain de 10.06 euros sur un salaire médian de 2200 euros… C’est ce que le gouvernement Macron met en avant…
Mais d’un autre côté, le Président réduit la dépense publique . Les villes ont moins de subventions et se voient obligées d’augmenter les prix (cantine, piscine, etc.). Les ménages devraient percevoir 6 à 7 milliards d’euros de transferts en moins ! C’est une sacrée différence dans le portefeuille : 235 euros en moins par ménage et par an ! Par ailleurs, la réforme alimentaire coûterait 5 milliards aux consommateurs, soit 177 euros par ménage !

L’observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) fait ce triste constat : un véritable recul du revenu brut en 2018 et donc du pouvoir d’achat.
Il aurait mieux fallu revaloriser le minimum vieillesse (ASPA), créer une Prime de Pouvoir d’Achat (PPA) à destination des bas revenus et instaurer un patriotisme économique national.

Partagez ceci

Faites connaître le travail du groupe auprès de vos contacts