Boissons « sans sucre » contenant des édulcorants : pour une évaluation des risques !

Le Parlement européen,

– vu l’article 168 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne,

– vu l’article 133 de son règlement,

A. considérant que l’Organisation mondiale de la santé recommande une réduction de la consommation de sucre de 10 à 5 % (mars 2015);

B. considérant que, aux États-Unis, 75 % des boissons commercialisées contiennent des sucres ajoutés et que ces boissons contribuent, pour 46 %, à l’ensemble du sucre ajouté consommé par les Américains et, pour un tiers, à celui consommé par les adolescents britanniques;

C. considérant que les boissons contenant des édulcorants constituent un quart du marché des boissons industrielles et que, en outre, ce segment du marché est en croissance puisque la consommation des boissons susvisées a doublé aux États-Unis entre 1999‑2000 et 2007‑2008;

D. considérant que, selon une étude en date du 3 janvier 2017, et menée notamment par l’Imperial College London, les boissons contenant des édulcorants ne contiendraient aucun apport nutritif, contribueraient à la prise de poids et induiraient un risque accru de maladies cardio-vasculaires;

1. encourage la Commission à mener des recherches sur les boissons susvisées et à modifier en conséquence les lignes directrices relatives à la réduction de la consommation de sucre.

Recent Posts